Des expertises


Critères d’éligibilité d’un format à l’archivage


 
Une part importante de la problématique de l’archivage pérenne repose sur les formats de fichiers et leur capacité à être interprétés dans un futur lointain.

La condition n° 1 pour qu’un format soit archivable est qu’il doit être exploitable dans son intégralité et sur une durée indéterminée. Pour cela, il doit en exister une spécification accessible qui décrit l’intégralité de ses caractéristiques. Le format et sa spécification doivent être libres de tout droit d’exploitation et sans limite dans le temps.

L’objectif est de trouver un ensemble de critères pour garantir la condition n°1.

La spécification du format doit être ouverte. Si la spécification est associée à une norme, cela garantit sa bonne description. S’il n’y a pas de norme associée, il faut que le format soit largement utilisé (standard en français) car ceci permet de penser que la spécification est suffisamment exploitée pour être bien rédigée. Notons qu’il découle de cela qu’un tel format peut être propriétaire.

Pour être archivé au CINES, un format doit donc répondre aux 3 critères suivants :

Cette sélection est nécessaire pour :

La politique générale de l’Archive du CINES est de minimiser le nombre de formats collectés pour, entre autres :

La veille sur les formats au CINES

Les critères énoncés ci-dessus sont la base de la réflexion menée par le CINES autour de la sélection des formats de fichier pour l’archivage. La veille sur les formats s’organise autour d’un ensemble de listes dans lesquelles sont inscrits les différents formats de fichier que suit l’équipe PAC. Ces listes sont au nombre de 5 :

 
 

Ressources disponibles pour la veille sur les formats :

- Référentiel Général d’Interopérabilité (RGI) : version 1.0 publiée le 12 juin 2009

- Unified Digital Format Registry (regroupement des bases Pronom et GDFR)

- Veille de la Library of Congress