Huma-Num

Huma-Num est une très grande infrastructure de recherche(TGIR) visant à faciliter le tournant numérique de la recherche en sciences humaines et sociales (SHS).

Pour remplir cette mission, la TGIR Huma-Num est bâtie sur une organisation originale consistant à mettre en œuvre un dispositif humain (concertation collective) et technologique (services numériques pérennes) à l’échelle nationale et européenne. Elle s’appuie sur un important réseau de partenaires et d’opérateurs.

Dans le cadre de sa mission de conservation sur le long terme des données de la recherche en SHS, la TGIR Huma-Num pilote des projets d’archivage en articulation avec le CINES.. Les objectifs du CINES dans ce projet consistent à adapter la plateforme PAC aux spécificités des SHS (e.g. métadonnées descriptives), et à mutualiser les ressources de stockage avec le centre de calcul de l’In2P3 (CC-IN2P3).

Fin 2013 l’ensemble des dépôts dépasse les 770 giga.

Actuellement, plusieurs services archivent leurs données au CINES via les services de la TGIR Huma-Num. :

CoCoON

COllections de COrpus Oraux Numériques – http://cocoon.tge-adonis.fr reprend la gestion des corpus oraux de l’ancienne antenne parisienne du CRDO (Centre de Ressources sur la Description de l’Oral). Il s’agit d’une organisation sur le modèle des archives ouvertes (un entrepôt de données au sens de l’OAI). Les ressources sont des enregistrements de parole audio ou vidéo éventuellement accompagnés de diverses annotations, transcriptions, traductions, etc. L’entrepôt, les fonctions d’accès ainsi que le portail générique sont hébergés sur la grille de services de la TGIR Huma-Num. CoCoON fait partie de l’organisation OLAC (Open Language Archives Community. Les données sont archivées au CINES pendant une période dite « intermédiaire » puis transférées pour conservation définitive aux Archives nationales.

SLDR

Speech & Language Data Repository – http://sldr.org qui remplace le pôle(CRD0-Aix). Le SLDR est un service gratuit de qualité certifiée (Trusted Data Repository) permettant aux laboratoires et aux chercheurs indépendants de partager librement leurs données orales etou linguistiques tout en assurant leur archivage pérenne selon le modèle OAIS. Tous les objets sont référencés dans des répertoires internationaux comme OLAC (Open Language Archives Community) et Virtual Language Observatory. Actuellement, les données sont distribuées via la grille de services de la TGIR,

EFEO

Ecole Française d’Extrême Orient – http://www.efeo.fr/. La bibliothèque de l’EFEO archive en premier lieu le fonds historique de photographies issues de l’Indochine Française. D’autres objets numérisés ces dernières années, comme des plans de bâtiments, seront archivés à partir de 2014.

Dernière modification le : 6 janvier 2014
CINES