Le CINES était au HPC User Forum

HPCUserForum58

Le CINES était présent au 58ième HPC User Forum organisé à Paris.

20151012_165929

Ce forum prend place dans différentes villes de par le monde pour permettre aux participants du monde du HPC de se rencontrer. En France, c’est le GENCI qui a participé à l’organisation du forum. Ce fut l’occasion de voir des présentations de projets en cours, mais aussi les politiques annoncées par de grands organismes (l’Europe, les Etats-Unis, la France représenté par le GENCI). Les politiques mises en œuvre pour faciliter l’accès aux ressources du HPC sont affichées ainsi que les évolutions futures.
Ce 58ième HPC User Forum s’est déroulé sur deux jours à l’IPGP de Paris. Durant ces deux journées, des résultats obtenus sur la machine Occigen ont été montrés, il a aussi beaucoup été question de la place de cette machine dans l’écosystème HPC Français.

 

La société Airbus a notamment projeté un film d’une simulation qui a été calculé sur la machine Occigen. Cette simulation avait été exécutée durant la période des « grands défis » à l’ouverture de la machine.airbus_occigen

20151012_170735

 

 

 

 

 

 

 

 

Suite aux dégâts occasionnés sur la baie de NY par l’hurricane Sandy, le deuxième le plus destructeur sur le territoire des USA après Katrina, les pouvoirs publics portent leur intérêt sur ce que peut offrir le HPC en terme de prédiction des conséquences du changement climatique dans la baie de New-York.

Les préoccupations concernent autant la montée du niveau de la mer (30 cm en 2020 et éventuellement jusqu’à 150 cm en 2080), que l’impact sur l’ostréiculture. Ce point a été présenté par Paul Muzio (City University of NY).

Peter Luigi Vidale (Reading) a fait une présentation sur les modélisations climatique et météorologique au Petascale ,en rappelant que CMIP6 se déroulera de 2016 à 2019.
Le Petascale permet de prendre d’ores et déjà mieux en compte les effets des écoulements dans les vallées alpines en permettant une échelle spatiale plus fine.
Le project EU Horizon 2020 nommé PRIMAVERA regroupe 19 institutions et a pour but de réaliser des simulations climatiques avec des hautes résolutions spatiales. Les besoins sont immenses : en comparaison, HI-PRACE requiert 670 Millions d’heures sur Archer (Cray XC 130 , UK). 144 millions d’heures sur le CRAY X6 de HERMIT équivalent à une simulation consommant 260 Millions d’heures sur Archer.
La présentation par un membre du « Frederic National Lab for Cancer Research » (Jack Collins) a dénoncé la barrière qu’il existe entre les chercheurs dans le monde du vivant et le HPC et le besoin de faire naitre des compétences croisées ce qui est loin d’être simple. Il y a aussi un besoin crucial d’un nouvel algorithme pour traiter la base de données très importante accumulée.

Le président de Teratec a indiqué que le Big Data émergeait dans des domaines nouveaux comme l’agriculture et c’est un des point le plus élevé d’investissement dans une entreprise comme Limagrain actuellement.

Le travail de la communauté du climat a largement été démontré, et il promet d’être riche dans les années à venir. Les autres grands domaines (Santé, agriculture, CFD, construction automobile, finance …) étaient présents. Quelques grands organismes américains nous ont fait part de leurs travaux en cours. C’était une occasion pour comparer l’état d’avancement dans de nombreux domaines. Cela nous a permis de rencontrer certains utilisateurs du CINES et d’échanger avec eux sur les services proposés.

20151012_16340120151013_094120

 

 

 

 

 

 

Dernière modification le : 20 octobre 2015
CINES