OCCIGEN : le nouveau supercalculateur

  Successeur de « JADE » le nouveau supercalculateur sera installé en septembre : 2,1 Petaflops « d’OCCIGEN »

 

Le plus puissant supercalculateur français dédié à la recherche, une machine Bull de 2,1 Petaflops(*) sera installé à la rentrée 2014 au CINES, le Centre Informatique National de l’Enseignement Supérieur situé à Montpellier, l’un des trois centres nationaux de calcul pour la recherche.

Ce système Bull, basé sur des technologies de dernière génération, a été acquis par GENCI (Grand Equipement National de Calcul Intensif) à la suite d’une procédure de dialogue compétitif. Baptisé OCCIGEN et situé dans les 20 premiers mondiaux, il porte la puissance de calcul nationale totale au-delà de 5 Petaflops, offrant ainsi aux scientifiques des moyens de calcul performants et variés pour soutenir la compétitivité de la recherche française.

 

En renouvelant les moyens de calcul du CINES par l’acquisition du plus puissant supercalculateur français dédié à la recherche, capable d’exécuter plus de deux millions de milliards d’opérations par seconde, GENCI, avec l’appui des équipes du  CINES, met à la disposition de la communauté scientifique un très grand équipement de pointe pour la réalisation de simulations extrêmes. Il permettra d’exécuter une grande variété d’applications dans des domaines scientifiques aussi divers que la climatologie, la combustion, l’astrophysique, la chimie quantique, la sismique, la médecine et la biologie, la physique des plasmas ou la science des matériaux, etc..

 

Les 2106 nœuds de calcul que comporte la configuration seront refroidis par « eau chaude » (35° C), grâce au système DLC de Bull, de refroidissement des processeurs par un circuit d’eau directement sur la lame. La chaleur est ainsi évacuée à l’endroit où elle est générée, par l’intermédiaire d’une plaque en contact avec  les processeurs et les modules de mémoire. Ce système ne génère donc pas de diffusion de chaleur dans la salle machine. Grâce à cette technologie brevetée et aux infrastructures  spécifiques du CINES, intégrant des aérorefrigérants adiabatiques, la consommation électrique globale du système affichera une efficacité énergétique (PUE)(**) inférieure à 1,1 sur la partie calcul.

 

OCCIGENv1Le supercalculateur OCCIGEN sera équipé de la future génération de processeurs Intel® Xeon® Haswell à 2,6 GHz. Chaque nœud de calcul comporte 2 processeurs eux-mêmes composés de 12 cœurs chacun, pour une configuration totale atteignant  50 544 cœurs. Un réseau haut débit Infiniband FDR 14 assure l’interconnexion interne des nœuds en s’appuyant sur une topologie « Fat tree » prunée. Ce système équilibré sera doté de plus de 200 To de mémoire et son système d’entrées‐sorties lui permettra de stocker les données dans un espace temporaire sur disques de 5,1 Petaoctets, avec un débit supérieur à 100 Gigaoctets par seconde, faisant de ce supercalculateur un système apte à accueillir tout type de simulations numériques et à gérer de gros volumes de données.

La configuration sera complétée par 8 nœuds frontaux et d’échange de données qui assurent les connexions et les transferts de fichiers.

 

Installé dans la nouvelle salle machine du CINES, le nouveau supercalculateur sera mis en production auprès de l’ensemble de la communauté scientifique en janvier 2015. Cependant dès le mois de novembre 2014, pendant la période de démarrage et de stabilisation, il sera mis exceptionnellement à disposition d’un nombre restreint d’équipes de recherche pour la réalisation de grands challenges scientifiques permettant des avancées significatives dans des domaines de pointe avec des retombées économiques, sociétales et de rayonnement de la recherche nationale.

 

Enfin, différentes collaborations seront également menées conjointement entre GENCI, le CINES et Bull autour des thématiques de l’efficacité énergétique, de la gestion des grandes masses de données (environnement pour les « BigData ») ou encore de la démocratisation de l’accès au HPC pour les PME françaises.

 

         gencilogocinesBull

(*) 1 PetaFlop = 1 million de milliards (1015) d’opérations flottantes par seconde

(**) PUE : ratio entre l’énergie totale consommée par l’ensemble (avec la climatisation) et la partie qui est effectivement consommée par les systèmes informatiques

Dernière modification le : 11 juillet 2014
CINES